• Une nouveauté à tester pour la rentrée 2012 : le classeur des savoirs

    Voilà, j’ai enfin reçu mon ouvrage de l’excellente collection destinée à la maternelle « des outils pour apprendre ». Acheter un livre sur internet, n’est pas toujours aisé  dans la mesure où, s’il est très facile de payer, il en général plus difficile de savoir ce qu’on achète. Dans une librairie physique on peut feuilleter le livre, sur internet c’est beaucoup plus difficile. En plus, pour celui-ci, la présentation de l’éditeur est peu détaillée donc peu engageante. Mais avec ce livre, je n’ai pas été déçue, bien au contraire, j’ai rarement été aussi enthousiasmé par l’achat d’un ouvrage.

    Je trouve que notre enseignement en France est beaucoup centré sur l’empilement des connaissances. Les programmes officiels ne sont pas très éloignés des catalogues des supermarchés qui présentent les listes de produits de leurs différents rayons. C’est vrai aussi que c’est la partie facile à quantifier de l’enseignement. Donner du sens aux apprentissages, motiver les élèves, donner des outils méthodologiques, gérer les comportements, tout ça sont des choses plus intangibles et donc pas quantifiable qui sont passées sous silence. Mais là je m’éloigne de l’objet de ce livre.

    Les auteurs de cet ouvrage, Christine Bauducco et Christine Chaillol,  sont partis d'un constat consternant : les élèves ne donnent pas de sens aux apprentissages scolaires et n'ont pas conscience d'apprendre. En gros, ils ne savent pas pourquoi ils viennent à l'école ni ce qu'ils y font.

    Partant de là, les auteurs ont décidé d'amener une prise de conscience chez leurs élèves en leur demandant de se questionner sur ce qu'ils ont appris.

    Le principe est très simple, un classeur dans lequel on collecte des fiches élaborées collectivement en classe. Chaque fiche représente la synthèse d'un savoir. Chaque fiche est la réponse à une question « Qu’avons-nous appris ? » ou  « Que savons-nous sur… ? » et commence par : « Nous savons que ... »

    Comme ce travail est proposé en maternelle. Il doit donc respecter une présentation simple dans laquelle  l'élève non lecteur va pouvoir se repérer facilement. Le vocabulaire et les images doivent être choisis soigneusement afin d’éviter toute confusion ou non sens.

    Ce dispositif à l'avantage de laisser une trace écrite de domaines pour lesquels il est en général difficile d'en faire : le langage oral, par exemple. La plupart du temps, les élèves ne considèrent pas les activités orales comme des apprentissages.  Or avec se dispositif on peut mettre en évidence ces savoirs : nous savons poser une question, nous savons dire la date, nous savons dire bonjour etc..

    Le classeur est consultable en classe librement par élèves et peut être amené à la maison ou faire l’objet d’une version numérique consultable sur internet.

    C’est un outil pour l’élève et pour le maître. Qui, sans être inscrit dans les programmes officiels y est totalement conforme, en fait il est conforme à n’importe quel programme d’enseignement. Répondant à un objectif précis, il ne doit pas être confondu avec d’autres activités de la classe.

    Une fiche du classeur des savoirs :
    - ce n'est pas une fiche de travail ;
    - ce n'est pas une page du cahier de vie, une relation d'événements ;
    - un compte-rendu d'expérience ;
    - un rappel des activités ;
    - une fiche d’évaluation ;
    - c'est conformes aux compétences des IO.

    Ce projet a été conçu par des enseignants de maternelle pour leurs élèves mais est, à mon avis tout à fait transposable et justifié en élémentaire. Elise dans son Remue-méninges s'en ai inspiré pour ses cartes d'apprentissages.

    Avant de me lancer dans ce projet, j’ai fait une recherche des informations qu’on peut trouver sur internet. Clic sur les images pour accéder a

    Une présentation synthétique faite par les auteurs sur le site de la circonscription de Grenoble 4 (Clic sur l'image pour voir le fichier au format PDF)

    Une nouveauté à tester pour la rentrée 2012 : le classeur des savoirs

     

    http://lamaternelle.canalblog.com/archives/2011/02/23/20470858.htm

    des informations sur le site de la circoscription de la Goute d'Or et sur le Remue-méninges d'Élise  http://18b-gouttedor.scola.ac-paris.fr/spip.php?article2129

    Un exemple de classeur réalisé dans une classe en PS et MS: http://psmsclasse.eklablog.com/evaluations-classeurs-de-savoirs-cahiers-de-progres-c830334

    http://leremuemeningesdelise.eklablog.com/affiches-de-decouverte-et-carte-d-apprentissage-a-l-ecole-maternelle-a4524658

     

    Cet article fait partie du Rallye-liens mis en place par Zazou "Une nouveauté à tester pour la rentrée". Clic sur le bouton pour découvrir plein d'autres idées à tester pour la rentrée en primaire.

    Rallye-liens Une nouveauté à tester

    « Adapter la hauteur du titre de l'articleUne nouveauté à tester pour la rentrée 2012 : GIMP en mode dressage »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    10
    christine bauducco
    Dimanche 30 Mars 2014 à 18:46

    Bonjour,


    nous sommes en train de construire un site pour le classeur des savoirs; nous autorisez vous à mettre votre site en lien et  à utiliser vos fiches?


    merci


    christine bauducco/ auteur RETZ classeur des savoirs

    9
    Lundi 6 Août 2012 à 14:28

    Très interressant ! Merci

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    pepins-et-citrons Profil de pepins-et-citrons
    Samedi 4 Août 2012 à 13:07

    Merci pour vos remarques et vos encouragements.

    @ptitejulie : C'est avec plaisir que j'aurais fait une adaptation pour le CP, sauf que j'ai fait mon mouvement et pour pouvoir retrourner en maternelle, j'ai opté pour un poste fractionné, 3 jours en GS dans deux écoles différentes et 1 jour en CE2. Je vais donc pouvoir développer ce projet en GS, mais je tenterais peut-être une adpatation en CE2 !

    7
    Vendredi 3 Août 2012 à 15:51

    Ça me fait penser un peu au bilant de fin de journée que je fais avec les élèves, mais le rendre consultable, c'est vraiment bien!

    Merci Pépins et j'ajoute ton article au rallye-liens!

    6
    Vendredi 3 Août 2012 à 15:24

    J'avais vu cet outil, il a l'air vraiment super! On attend ton adaptation pour...le CP, ça te va?

    5
    Vendredi 3 Août 2012 à 12:33

    Génial, je compte le mettre en place aussi cette année en PS/MS. On pourra croiser nos réflexions je pense. En tout cas, je ne manquerai pas de suivre ton avancée...

    4
    Vendredi 3 Août 2012 à 12:27

    J'ai lu chez Elise un nombre incalculable de fois, et je suis persuadée du bien fondé de cette démarche... j'ai vu aussi le site de Grenoble hier je crois suite à une discussion, je ne sais plus sur quel blog (forcément, hihi).

    Toute cette démarche me tente vraiment beaucoup, mais j'ignore comment la mettre en place pour un public pour lequel on adapte toujours et on individualise les enseignements... ce sera ma réflexion des dix prochaines années, peut-être.
    En tous cas, merci pour l'article, et bravo pour l'envie de se jeter dedans !

    3
    Vendredi 3 Août 2012 à 12:24

    Super intéressant... le sens des apprentissages tout un programme en lui-même de la maternelle à ... ! Merci pour cet article qui me pousse encore un peu plus loin dans ma réflexion!

    2
    Vendredi 3 Août 2012 à 11:42

    Roh !!! Que voilà une idée qui me plait ! En clis on fait beaucoup d'oral et de manip, de méthodo, ca serait drolement bien !!!! Merci pour cette bonne idée.

    1
    Vendredi 3 Août 2012 à 11:21

    Ce principe de classeur a l'air très intéressant. Si un jour j'ai des maternelles (NOOOOON ), je l'utiliserai sûrement.
    En attendant, mes collègues vont en profiter. Merci

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :